Pourquoi se déplacer en vélo en ville ?


Pourquoi se déplacer en vélo en ville ?

La pratique du vélo en ville, qu’il soit électrique ou non, est très répandue en France. Ce moyen de transport urbain, à la fois un sport, apporte de réels avantages dans la vie de ces usagers et sur l’environnement. Se rendant compte des bénéfices procurés par les déplacements en vélo, la France s’est investie dans les pistes cyclables. Si vous ne savez pas exactement pourquoi vous devez choisir l’usage d’une bicyclette pour vos déplacements en ville, découvrez-en ci-dessous les bienfaits.

Déplacement en vélos et amélioration de l’état de santé du cycliste

La pratique du vélo, que ce soit en ville ou à la campagne, permet un excellent travail cardio-vasculaire du cycliste. Cela ne peut être que du bon pour la santé. Les déplacements en vélo à allure modérée, comme on peut le pratiquer en ville, permettent de faire travailler le cœur dans de bonnes conditions. Ce développement de l’endurance cardiaque réduit alors les risques cardio-vasculaires. Entre autres bienfaits, la pratique du vélo aide à mieux respirer, améliore la circulation sanguine et contribue à la perte de poids. Elle permet aussi de dessiner la musculature, renforcer les os, favoriser la relaxation (production d’endorphines) et donc le sommeil.

Sécurité : l’usage des vélos pour réduire le risque d’accidents de la route

réduire le risque d'accidents

Le moyen de déplacement qui cause le plus d’accidents de la route en France, c’est la voiture. Néanmoins, les voitures donnent la fausse impression d’être protectrices lorsqu’on se trouve à l’intérieur. Les cyclistes pour leur part anticipent beaucoup mieux les dangers de la circulation. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon la Sécurité routière, le vélo représente 4% des déplacements, 4% des blessés et 4% des tués dans un accident de la circulation en France. Au vu de ces chiffres, il n’est donc pas plus risqué de se déplacer à vélo qu’à pied. Et on constate de nets progrès dans les grandes villes comme Paris où le nombre de cyclistes a augmenté rapidement.

Les vélos : un moyen de transport urbain économique

Vous économisez beaucoup en optant pour le vélo lors de vos déplacements dans un quartier urbain. A vélo, vous n’aurez pas à vous soucier de faire le plein de carburant ; payer les diverses taxes et assurances, ainsi que les places de stationnement, ne sera plus qu’un mauvais rêve ; vous n’aurez que peu de frais d’entretiens et de réparations. Pour un trajet de 10 km par jour, le coût des dépenses est de 100 € par an pour un vélo contre 1 000 € par an pour une voiture. Bref, un vélo ne coûte pas cher, et son prix peut être amorti dès la première année d’utilisation.

Profiter des pistes cyclables en France, optez pour l’usage des vélos

usage des vélos

A chaque fois qu’une personne prend son vélo en ville, c’est également une manière de voter en faveur du vélo. Plus il y a d’usagers et plus il sera impératif pour les autorités de la ville de développer des pistes cyclables. En d’autres termes, plus il y aura de citoyens cyclistes, et plus les politiques auront intérêt à œuvrer en faveur de ces-dits cyclistes. Plus il y aura de demandes, et plus il y aura d’ infrastructures cyclables. 

Le gouvernement prend des mesures pour favoriser le vélo dans les transports du quotidien, surtout en ville. Dans ce sens, il veut tripler la part du vélo dans les trajets de l’ordre de 9% en 2024. Une enveloppe de 350 millions d’euros est notamment allouée au soutien, à l’accélération et à l’amplification des projets de création de pistes cyclables.

Parcourir rapidement des trajets avec des vélos

Le vélo est le mode de déplacement le plus rapide en ville étant donné que la vitesse moyenne de déplacement d’une voiture en ville est de 15.2 km/h. Quelle que soit la distance à parcourir, le vélo est aussi rapide en ville qu’une voiture. Il est de plus possible au cycliste de gérer précisément son temps de déplacement ; et cela qu’il fasse beau ou mauvais temps, qu’il y ait des embouteillages ou non. 

Usage de vélos et environnement : réduire le risque de pollution

vélos et environnement

La pratique du vélo en ville contribue, tout comme la marche, à la protection de l’environnement. En effet, l’usage des vélos en milieu urbain réduit considérablement le risque de pollution. Tout déplacement en vélo permettrait d’économiser 650 kg de CO2 par personne et par an. Ainsi, en utilisant un véhicule cyclable à la place des voitures, vous réduisez à néant vos émissions de CO2 et de microparticules. Tous les habitants, dont les piétons et les enfants, pourront bénéficier d’un air plus pur, plus sain et vous participerez à la lutte contre le réchauffement climatique. On peut en outre constater que la présence des piétons et des cyclistes dans une ville comme Paris engendre un climat apaisé. De plus, l’exposition du cycliste aux polluants est 2 à 3 fois moins importante que l’automobiliste. L’habitacle fermé de la voiture est beaucoup plus pollué qu’à l’extérieur de par sa concentration en polluants. Par ailleurs, la position plus élevée du cycliste qui lui permet d’éviter d’inhaler les gaz « rampants ». Ajoutons que les vélos ne restent jamais longtemps au cœur de la circulation urbaine. 

Au final, il faut dire que l’usage d’un vélo pour des déplacements en milieu urbain est beaucoup plus avantageux que celui d’une voiture. Non seulement, cette pratique améliore la santé du cycliste mais aussi de ses compatriotes, moyennant une réduction du risque de pollution dont l’environnement souffre. Par ailleurs, les déplacements en vélos améliorent la sécurité de la route en réduisant le risque d’accidents de circulation. Très pratique, ce véhicule cyclable est facile de stationnement et de rangement et peut être utilisé pour une activité que ses usagers ne peuvent pas faire avec une voiture.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *